Le Petit Atelier De Louise | Louise aime Michaël
19004
single,single-post,postid-19004,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.8,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2,vc_responsive
Michaël Sanson | Ecocentric

22 Juin Louise aime Michaël

En nouvelle lyonnaise, j’ai à coeur de découvrir ma nouvelle ville d’adoption et de vous la faire découvrir. Vous présenter des lieux coups de cœur, des adresses incontournables que vous soyez de passage ou d’ici. En habitant dans le deuxième arrondissement, l’Homme et moi découvrons le plaisir de pouvoir tout faire à pied (ou presque) dans un quartier historique de la ville mais aussi ultra dynamique. Il y règne une ambiance sensiblement différente de celles des pentes mais toute aussi charmante.

A quelques pas de la place Bellecour, on peut découvrir l’une des plus belles adresses« beauté et bien être » de la ville : la boutique Ecocentric.
J’ai rapidement été séduite par la gentillesse, l’assurance et le professionnalisme de son fondateur, Michaël Sanson. Une discussion autour d’une tasse de thé (merci aux Cafetiers qui nous ont accueilli pour cette interview et pour la petite séance photo improvisée dans le patio) et le partage de souvenirs similaires de courses au fond du jardin de nos grands parents à la chasse aux framboises ou aux fraises plus loin , il me paraît tout naturel de lui proposer de répondre à quelques questions et devenir ainsi le premier homme à intervenir sur la page « Talents ».

J’ai eu envie d’en savoir sur plus sur ce very talented man!

Où as-tu grandi? Est-ce ta ville natale?

Je suis né à Chalon sur Saône où je suis resté jusqu’à l’âge de 11 ans puis à Gergy, petit village à côté jusqu’au baccalauréat.

Quel a été ton parcours avant Ecocentric?

J’ai suivi des études d’ingénierie à l’Ecole des Mines avec une spécialisation en droit et économie de l’entreprise. Président de la Junior Entreprise de l’Ecole, deux stage en Chine et 3 années d’apprentissage du mandarin au sein des Mines et de l’INALCO m’ont donné l’opportunité de faire mon stage de fin d’études à Shangaï pour l’entreprise JB Martin – chausseur français – qui souhaitait s’implanter sur le sol chinois.

Suite au rachat de l’entreprise par un fond d’investissement, je suis revenu en France pour rejoindre la direction de JB Martin en Bretagne. J’ai mis cette période à profit pour mettre en place le logiciel de gestion de l’entreprise ainsi que pour externaliser et optimiser la fabrication afin d’améliorer les coûts de production.  En vivant dans un village à proximité de Rennes, j’ai découvert les avantages et bénéfices d’une vie saine et du bio. C’est grâce à mon expérience dans le développement de l’e-commerce pour JB Martin que j’ai eu l’idée d’Ecocentric : ma formation scientifique et mon intérêt pour le bio m’ont sensibilisé au processus de fabrication ainsi qu’à la qualité des produits que nous consommons tous les jours. Il m’est devenu évident que « se faire du bien fait du bien aux autres« .

Ecocentric, fut d’abord une épicerie et quelques produits cosmétiques comme John Masters ou Absolution.

Une expérience parisienne dans le conseil en stratégie d’entreprise plus loin, je décide de changer de vie et de ville en 2012 pour me concentrer sur Ecocentric que j’avais mis entre parenthèses. Je laisse de côté la partie épicerie pour me concentrer sur la cosmétique, un domaine que je maîtrise de par ma formation et décide de m’installer à Lyon.

Quel métier rêvais-tu de faire quand tu étais petit?

Je rêvais d’être vétérinaire!

Comment vois-tu le développement de Ecocentric? Penses-tu ouvrir de nouvelles boutiques en France ou/et à l’étranger?

Ce n’est pas impossible…!!! (rires)

Peux-tu te décrire en 3 mots?

Réfléchi, discret, simple.

Quel est sont vos projets pour 2016?

Je cherche à acheter un appartement, toujours un canut… donc si tu connais un joli petit appartement biscornu à retaper n’hésite pas!

A quoi ressemble ta journée type?

Je vais à la boutique gérer la partie administrative après un jogging matinal avec mon chien, l’après-midi est dédié à tout le reste.

Quel est, selon toi, l’accessoire mode le plus important de ton dressing?

Non, je ne vois rien…

Ton travail influence-t-il ton look? Fais-tu attention à la provenance et aux processus de fabrication des vêtements que tu choisis?

J’évite les matières dangereuses pour ma santé et je privilégie autant que possible les marques avec une démarche éco-responsable (les vêtements directement en contact avec ma peau sont quasiment exclusivement en coton bio, certaines marques de fast fashion proposent notamment de bons basiques à prix accessible) ou sociétale (made in France, par exemple la marque de chaussures KOST). Mais il m’arrive de privilégier la performance et le confort notamment pour le sport ou l’outdoor même si je sais que les marques ont de gros progrès à faire encore pour ce type de produits.

Et pour ta déco?

J’ai banni toutes les peintures, laques et vernis toxique (exit les COV),  les meubles sont en bois non traité et les tissus en matières naturelle (lin). J’ai choisi également des plantes pour leurs propriétés dépolluantes (et en plus elles sont belles !). La démarche a été la même pour la boutique Ecocentric : peinture clean, traitement du parquet naturel, bois non traité pour les étagères… je voulais que l’environnement du magasin soit aussi sain que possible.

Vis-tu dans un appartement ou dans une maison?

Je vis en appartement, centre-ville oblige.

Quel est ton style en déco? Quelle est la pièce, chez toi, qui a le plus de valeur à tes yeux et dont tu ne départirais pour rien au monde?

J’aime le bois, la pierre, les volumes atypiques… bref le charme de l’ancien. J’ai donc forcément choisi un canut ! La pièce la plus importante pour moi est celle si justement baptisée « pièce de vie ». Là où on reçoit ses amis et où l’on partage de bons moments.

Quel est le meilleur conseil que l’on t’ait donné? Le pire?

Le plus simple mais le meilleur conseil : sois heureux – apprendre à voir le positif dans tout rend la vie beaucoup plus douce ! Même si bien sûr l’optimisme ne blinde pas contre tous les aléas de la vie.

Quel sera ton prochain achat plaisir juste pour toi?

Une roue électrique : un moyen de locomotion écolo (électrique), 100% urbain et compact. Et en plus les sensations sont extra, on le qualifie à juste titre de « glisse urbaine ».

Quel est ta playlist du moment? 

J’aime bien varier les genres, à la boutique on peut passer du classique comme les hits du moment. La bonne playlist est celle qui s’adapte et accompagne l’activité de l’instant.

Le Portrait Chinois de Michaël :

Si tu étais un verbe… Découvrir, je suis curieux de tout.

Si tu étais un personnage de fiction… Spiderman, j’aimerais tellement pouvoir voler suspendu à une toile entre les buildings de New York.

Si tu étais une capitale… Shanghai, chaque fois que j’y retourne j’ouvre tout de suite la fenêtre du taxi en sortant de l’aéroport pour sentir son odeur et son énergie si particulières.

Si tu étais un son… Le rire d’un enfant.

si tu étais une senteur/un parfum?… Le pain en train de cuire, irrésistible !

Si tu étais une chanson… I’m your man de Leonard Cohen.

Si tu étais une matière… L’écorce d’arbre, je peux paraître rugueux parfois mais c’est juste une carapace !

Si tu étais une couleur… Blanc cassé, pur mais pas tout à fait !

Si tu étais un autre job… Vulcanologue, j’ai été marqué par le spectacle d’une éruption à la Réunion et j’aimerais voir et revoir la force de la Nature en action.

Si tu étais un plat… Il serait sucré-salé !

Une bonne résolution pour 2016… Arrête d’en prendre ou commence par en tenir au moins une 🙂

Aucun commentaire

Laisser un commentaire