Le Petit Atelier De Louise | Louise aime Laure
20818
single,single-post,postid-20818,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.8,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2,vc_responsive
Laure ©Moumout

09 Déc Louise aime Laure

Au fil de mes rencontres, il y a un point qui revient très souvent dans mes conversations avec les mamans : l’arrivée de leur premier enfant modifie leurs envies. Si le changement d’orientation professionnelle ne s’est pas concrétisé avec le premier, c’est le deuxième enfant qui déclenche un changement radical (ou la quarantaine, mais j’y reviendrais plus tard dans un autre billet!).

Laure a fondé Moumout il y a tout juste deux ans. Maman de deux petites filles de 3 et 4 ans, elle a commencé à imaginer les petits linges de maison dans les matières et les coloris qu’elle aime et dont elle avait envie pour ses filles sans parvenir à les trouver ailleurs : des serviettes de bain, des bavoirs, des peignoirs et des langes.
Elle a eu la gentillesse de répondre à quelques questions …

Often during my interviews with entrepreneurs and/or creative people, who also happen to be mothers, there is a moment that usually comes up in our conversation about how the arrival of their first child changed their desires.  If the change of vocational orientation did not materialize with the first, it is the second child that triggers a radical change (or being in your forties, but this is something about whom I will talk about in another « billet« ).

Laure founded Moumout’ just two years ago. Mother of two little girls aged 3 and 4 years old, she began to imagine the little linens of her house in the materials and the colours that she liked and which she wanted for her daughters but couldn’t find them, such as; bath towels, bibs, bathrobes and swaddles.
She was kind enough to answer a few questions …

J’avais envie d’en savoir plus sur cette very talented woman!

Où as-tu grandi? Est-ce ta ville natale?

Je suis née à Vincennes en seine et Marne et j’ai grandi entre Paris et la Normandie où mes parents avaient une grande maison de campagne

Quel a été ton parcours avant Moumout’? 

J’ai commencé dans la belle maison de luxe Chloé à la maroquinerie puis aux licences japonaises après une formation de styliste modéliste. Très vite, je me suis dirigée vers la rédaction mode magazine et le stylisme photo, campagne de publicité, musique…
Puis j’ai eu envie de me consacrer à un projet personnel qui me tenait à cœur… Moumout’.

Moumout’ représente-t-elle une activité à plein temps ?

Oui, c’est ma bataille de chaque jour, elle occupe la plupart de mes heures actives voir même mes week-ends… C’est un réel investissement.

Quel métier rêvais-tu de faire quand tu étais petite?

Je voulais être géophysicienne… J’étais passionnée par la terre et les étoiles.
J’aimais l’idée d’être si petite face aux éléments.

Where were you born? Did you grow up there?

I was born in Vincennes, in Seine et Marne (France) and I grew up between Paris and the Normandy where my parents had a big country house.

What were you doing before being the founder of Mimi’Lou?

I started in the beautiful luxury brand Chloé to the leather goods then to the Japanese licenses after a training of stylist designer. Very quickly, I went to the editorial fashion magazine and working with styling photo, the advertising campaign, music, etc.
Finally, I decided that I wanted to dedicate myself and time to a personal project that was close to my heart… Moumout ‘.

Is Moumout’s a full time job?

Yes, it is my daily fight, it occupies most of my active hours or even my weekends … It is a real investment.

Which job did you wanted to do when you were a little girl?

I wanted to be a geophysicist … I was passionate about the earth and stars.
I liked the idea of being so small compared to the elements.

J’ai été élevé avec cette expression : « Work hard – Play hard »*… je pense que c’est un bon conseil.

I was raised with the expression « Work hard – Play hard », I think that it is a good advice!

Comment vois-tu le développement de Moumout’ ?

Développer la gamme Home, élargir la gamme de linge de lit, continuer à être une marque de Homewear avant d’être une marque de vêtements, amener nos clients vers un produit plus créatif aux imprimés forts. Partir à la conquête des pays qui ne nous connaissent pas encore…

Peux-tu te décrire en 3 mots?

Curieuse, têtue, Epicurienne.

A quoi ressemble ta journée type?

Un peu celle de tout le monde…
Un réveil tôt pour emmener les kids à l’école, puis je fonce au bureau gérer les commandes la production, le style, les collections à venir, les photos…jusqu’à ce qu’il soit l’heure de les récupérer, de m’occuper d’elles, les coucher quand ce n’est pas elles qui me couchent… et tout recommencer…

Ton travail influence-t-il votre look? Si oui, de quelle manière?

Non, j’ai gardé mon style, je dessine pour les enfants pas pour moi,
Je pense plutôt que c’est le contraire, c’est mon style qui influence mes collections.
Et celui de mes enfants en particulier. Ce qu’elles aiment, ce qu’elles désirent, ce dans quoi elles se sentent bien…

Quel est selon toi l’accessoire de mode le plus important de ton dressing ?

Les chaussures : selon moi elles arrangent toujours un look si elles sont bien choisies.

Quelle est la pièce de votre dressing dont vous ne vous séparerez jamais?

Un bracelet mousqueton de chez Celine que le père de mes enfants m’a offert.
Il ne me quitte pas, il va avec tout et porte une symbolique très forte.

Vis tu en maison où en appartement ?

Quel est votre style en déco? A quoi ressemble votre appart’ (ou maison)?

Nous vivons dans une belle meulière en Seine et Marne au milieu d’un jardin, je voulais que les enfants grandissent dans la verdure sans être coupés de la ville non plus, avoir de l’espace est très important pour moi, c’est là que les objets prennent tous leurs sens et toutes leurs valeurs.

J’aime le mobilier simple, les vieilles pièces chinées, les chaises de brocante, les fleurs séchées, le mélange de bois et de verre, ce n’est pas un style en soit, plutôt un assemblage d’objets de famille ou achetés sur un coup de cœur et souvent chargés d’histoire.

Quelle est le meuble (ou accessoire déco) dont vous êtes le plus fiers et dont vous ne vous séparerez jamais?

Un tapis d’Iran que mon père a ramené du temps de son service militaire.



		

Quels sont tes projets pour 2017 ?

Continuer à me laisser porter par ce beau projet, ses challenges et prendre le temps de regarder mes enfants grandir, le temps passe trop vite…

Quel est le meilleur conseil que l’on t’ait donné ?

J’ai été élevé avec cette expression : Work hard – Play hard*… je pense que c’est un bon conseil.

Quel sera ton prochain achat plaisir juste pour toi?

Un billet d’avion pour quelques jours de repos avec lui.

Quel est ta playlist du moment?

En fonction de l’humeur du jour et toujours différente.

A quoi ressemble votre dimanche matin idéal?

Sous la couette avec elles, rire enfiler un jogging et partir au marché, les regarder charmer les commerçants pour une framboise, faire un tour de manège attendre sur un banc en mangeant des rondelles de saucisson avec les doigts, se laisser caresser par le soleil, s’arrêter à la boulangerie, acheter une baguette chaude, se battre pour savoir qui aura le premier morceau, rire encore, rentrer et trouver un bouquet de fleurs sur la table …

How do you see the development of Moumout?

Developing the Home range, expand the bed linen collection, continue to be a brand of Homewear before being a clothing brand, bringing our customers to a more creative product with strong prints. Going to conquer countries that do not know us yet …

Can you describe yourself in 3 words?

Curious, stubborn, hedonist.

What does a typical day look like for you?

Quite the same as everyone …
An early awakening to take the kids to school, then I go to the office manage the production, style, future collections, photos … until it’s time to retrieve them, take care of them, put them to bed when it is not them they who put me to bed … and start all over again …

Does your job influence your style ? If so, can you tell us how ?

No, I kept my style, I draw for children not for me.
In fact, I think that it is the opposite, it’s my style that influences my collections.
And that of my children in particular. What they like, what they want, what they feel good about …

What is the most important item of clothing in your dressing?

The shoes: according to me they always arrange a look if they are well chosen.

Which is your dressing’s item that you would never get rid of ?

A Celine’s musket bracelet  that the father of my children offered me.
He does not leave me, he goes with everything and carries a very strong symbolism.

Do you live in a house or an apartment?

What is the style of your home inside and out?

We live in a beautiful millstone in the Seine and Marne, in the middle of a garden : I wanted the children to grow in the greenery without being cut off from the city either. Having space is very important for me, it is there that the objects take all their senses and all their values.

I like simple furniture, old pieces of furniture, flea market chairs, dried flowers, mix of wood and glass, it is not a style in itself, rather an ensemble of family objects or bought on an impulse and often full of history.

What is the furniture/decoration accessory that you are the proudest of?

An iranien rug that my father brought back from his national service

What are your projects for 2017?

Continue to let me carry by this beautiful project, its challenges and take time to watch my children grow, time passes too quickly …

What is the best advice that you have received?

I was raised with the expression « Work hard – Play hard », I think that it is a good advice!

What will be your next purchase just for you?

A plane ticket for a few days of rest with him.

What is your playlist of the day?

Depending on the mood of the day and always different.

How does your ideal Sunday morning look?

Under the duvet with them, laughing, put on a sweatpants and go to the market, watch them charming merchants for a raspberry, go on the merry-go-round, waiting on a bench by eating sausage slices with fingers, letting themselves caressed by the sun, stop at the bakery, buy a hot baguette, fight to know who will have the first piece, laugh again, go home and find a bouquet of flowers on the table…

Le Portrait Chinois de Laure :

Si tu étais un verbe… Rigoler

Si tu étais un personnage de fiction… Beatrix Kiddo (Kill Bill)

Si tu étais une grande ville… Florence

si tu étais une senteur/un parfum?… Les embruns

Si tu étais un son… Le bruit des vagues qui s’écrasent sur le sable et repartent…

Si tu étais une matière… Un voile de coton lavé, usé, adoucit

Si tu étais un plat… Une poêlée de gambas au lait de coco et coriandre

Si tu étais une couleur… Un bleu!

Si tu étais une chanson… Les nuits d’une demoiselle de Colette Renard

Si tu étais un autre travail… Fleuriste

If you were a verb…  To laugh

If you were a fiction character… Beatrix Kiddo (Kill Bill)

If you were a metropole… Florence

If you were a smell/a perfume… The smell of the seaspray

If you were a sound… The sound of waves crashing on the sand and leaving …

If you were a material… A washed, worn, softened cotton veil

If you were a meal… Pan-fried king prawns with coconut milk and coriander

If you were a color… A blue!

If you were a song… Les nuits d’une demoiselle by Colette Renard 

If you were an other job… A florist

*Travaille dure, amuse toi comme une folle (un fou)

1Commentaire

Laisser un commentaire