Le Petit Atelier De Louise | Le Pompon
23398
single,single-post,postid-23398,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-theme-ver-7.8,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2,vc_responsive
LPADL-LePompon_opening

27 Mar Le Pompon

Il y a plusieurs mois de cela, je me suis rendue à un salon des créateurs à Lyon. L’idée était de réunir, le temps d’un weekend, des créateurs de la région. Alors j’avoue : j’ai eu la très mauvaise idée d’emmener mon petit pois et l’homme. Le Petit pois voulait courir partout, toucher à tout et surtout ne pas rester enfermé. L’homme était bougon parce que pendant que je passais d’un stand à l’autre, il courait après notre petit bout d’homme pour l’empêcher de faire des bêtises ce qui le frustrait et Milo a achevé sa mauvaise humeur naissante sur un petit oubli dans la culotte… J’ai finalement fini le salon en courant, déposant sur les stands de mes coups de coeur une carte de visite et priant les créatrices-eurs de m’envoyer leurs dossier de presse (et en espérant qu’elles/ils n’oublient pas!).

Bref, la prochaine fois, je viendrais toute seule!

A few months ago, I went to a designer’s fair in Lyon. The idea was to gather, for a weekend, creators from the region. So I admit: I had the very bad idea to take my Little Pea and My Man with me. Milo wanted to run everywhere, to touch everything and especially not to stay locked. My Man was grumpy because while I was passing from one booth to the next, he ran after our little man to prevent him from doing stupid things which frustrated him and Milo completed his nascent bad mood on a little forgetfulness in his pants … I finally finished the salon running, giving my business cards on my favorite stands and begging the creators to send me their press kit (and hoping they do not forget!).

In short, next time, I’ll come alone!

LPADL-©LePompon-pochette-point-desprit

C’est donc dans ces conditions (particulières) que j’ai découvert Le Pompon.

Je me souviens de Lucie qui attrape ma carte de visite dans un sourire. Un beau sourire de soleil… Et sa collection, je la revois encore dans un rayon de lumière, la douceur des couleurs, la délicatesse des motifs.
Le pompon est né de son envie de mettre son expérience de designer textile au service de so goût pour la décoration. Alors elle cherche son style, elle fouille, elle observe, touche et puis un jour, en ouvrant les armoires de sa grand-mère, elle découvre des merveilles de dentelles, de broderies. Et de cet héritage, de ces matières méticuleusement gardées, classées – avez-vous déjà ouvert l’armoire de linge de votre grand-mère? J’ai été fascinée par leur capacité à plier le linge de maison, sans que cela prenne de place…!!! – qu’elle mettra de côté avant de trouver la manière dont elle les utilisera.

Toutes ces dentelles, broderies, galons, Lucie va les associer à des motifs qu’elle créé. Et c’est ainsi que du bout de son pinceaux, de son stylo, elle va imaginer de beaux objets de décoration : des trousses ou des pochettes pour y ranger nos petits trésors, des paniers réversibles dans diverses tailles, des coussins petits et grands… J’attends avec impatience la collection de rideaux sur laquelle elle travaille…

Pour ces collections, Lucie a choisi de travailler des métiers nobles et notamment un mélange de lin et coton fabriqué exclusivement en France. Le tissage et la confection sont réalisés dans les Hauts de France et l’impression dans les Vosges.Le Pompon choisit ainsi de valoriser le savoir faire et le patrimoine textile français en travaillant avec des entreprises labellisées France Terre Textile.

Alors j’avoue, depuis que je suis arrivée à Lyon, et parce que l’appartement dans lequel nous vivons, nous ne l’avons pas choisi, j’ai beaucoup de mal à le décorer. Je n’arrive pas  à me l’approprier. Et puis il y a peu, je me suis qu’il fallait que j’en fasse quelque chose. Nous ne voulions pas acheter de meubles tant que nous n’étions pas « vraiment » chez nous, vivant dans des meubles que nous avions depuis longtemps. Avec Les nouveaux projets d’avenir qui semblent enfin prendre forme, l’envie de faire place net est venue. Se débarrasser des vieux meubles pratiques mais qu’on n’aime plus et donner un air plus doux, plus « élaboré » à notre appartement. M’est avis que le grand coussin « Point d’Esprit » va bientôt faire son entrée chez nous! Et vous, qu’avez-vous choisi?

This is in these (particular) conditions that I discovered Le Pompon.

I remember Lucie grabbing my business card in a smile. A beautiful sunny smile… And her collection, I see it again in a ray of light, the sweetness of the colors, the delicacy of the patterns. Le Pompon was born from her desire to put her experience as a textile designer at the service of her taste for decoration. So she lookes for her style, she searches, she observes, touches and then one day, opening the cupboards of her grandmother, she discovers wonders of lace, embroidery. And from this inheritance, from these meticulously kept, classified matterials – have you already opened your grandmother’s linen closet? I was fascinated by my granny’s ability to fold linens without taking up space … !!! – that she will put aside before finding the way she will use them.

All these lace, embroidery, lace, Lucie will associate them with patterns she created. And so with the tip of her brushes, her pen, she imagine beautiful decorative objects : pouches to store our little treasures, reversible baskets in various sizes, small and large cushions. .. I look forward to the collection of curtains she is working on …

For these collections, Lucie chose to work noble crafts including a blend of linen and cotton made exclusively in France. The weaving and confection are made in the Hauts de France and printing in the Vosges. Le Pompon chooses to value the expertise and the French textile heritage by working with companies labeled France Terre Textile.

So I admit, since I arrived in Lyon, and because the apartment in which we live, we did not choose it, I have a lot of trouble to decorate it. I can not take it. And then a few weeks ago, I realised that I had to do something about it. We did not want to buy furniture until we were « really » at home, living in furniture that we had for a long time. With the new projects for the future that finally seem to take shape, the desire to make a clean space has come. Get rid of old furniture that is practical but we do not like anymore, give a softer, more « elaborate » touch to our apartment too. I think that the big cushion « Point d’Esprit » will soon be entering our home! And you, what would you choose?

LPADL-©LePompon-coussins
LPADL-©LePompon-paniers
LPADL-©LePompon-panier-cannage
LPADL-©LePompon-pochette-detail

Pour en savoir plus : www.le-pompon.net

Aucun commentaire

Laisser un commentaire